Comment faire des économies d'énergie ?

 

Les prix de l’électricité et du gaz ont connu une augmentation constante pendant 15 ans. Depuis le début des années 2000, les taxes, les tarifs d’acheminement, la maintenance du parc nucléaire et l’intégration dans le réseau des énergies renouvelables ont contribué à faire grimper les factures d’électricité et de gaz des consommateurs, qui sont de plus en plus nombreux à chercher à faire des économies d’énergie. En France, une famille dépense en moyenne près de 2.400 euros par an pour s’éclairer, se chauffer et alimenter les appareils électroménagers. En adoptant des réflexes simples, il est possible de réduire ce montant de  et en se procurant des équipements adaptés permettant de réduire la consommation d’électricité et de réaliser des économies.



Comment économiser de l’électricité ?



Face à la montée de la précarité énergétique, la plupart des fournisseurs d’énergie, notamment EDF se servent des objets connectés pour proposer à leurs abonnés des solutions de pilotage et de maîtrise de leur consommation d’énergie : e.quilibre et Sowee chez EDF, thermostats connectés et Cap EcoConso chez Engie… En plus l’apport permis par les avancées technologiques, il est possible d’économiser de l’électricité en prenant quelques habitudes simples, par exemple :
* profiter des heures creuses pour lancer ses programmes de lave-linge et lave-vaisselle * remplacez toutes vos ampoules par des modèles LED, qui consomment moins d’énergie tout en gardant la même puissance.
* débranchez systématiquement les appareils électriques et électroménagers que vous n’utilisez pas.
* entretenez et faites dégivrer régulièrement vos sources de froid : lorsqu’il est trop épais, le givre empêche le réfrigérateur et congélateur de rester suffisamment froid. Bien entretenus, ces appareils consomment jusqu’à moins 30% d’énergie. * Préférez les cocotte-minutes aux casseroles, 60% plus gourmandes en énergie.



Comment économiser du chauffage ?



Le chauffage le plus performant ne vous sera d’aucune efficacité si votre logement est mal isolé : toits, murs, ponts thermiques, sols et fenêtres doivent être régulièrement inspectés afin de vérifier la qualité de l’isolation, première source de déperdition calorifique dans une habitation. Calfeutrez au maximum les fuites potentielles : posez des tapis au sol, des rideaux et double ou triple-vitrages aux fenêtres, des bas de porte et des joints en caoutchouc pour limiter les pertes de chaleur.
* Faites réviser vos équipements de production de chauffage et d’eau chaude sanitaire et si besoin, changez-les. Achetez par exemple un chauffe-eau thermodynamique ou une pompe à chaleur, plus rentables et écologiques. Cela représente un investissement certes, mais qui sera rapidement amorti grâce aux économies réalisées sur la facture de chauffage.
* Vos radiateurs doivent également être entretenus afin de continuer à fonctionner de façon optimale, veillez également à ce que rien ne vienne obstruer la diffusion de la chaleur dans le logement. Si vous radiateurs ou convecteurs sont placés derrière des meubles ou des rideaux, il est fort probable que même avec un thermostat au maximum, vous continuez à avoir froid chez vous.
* Dans un logement, les pièces ont souvent tendance à être surchauffées, ce qui, d’une part impacte fortement la facture de chauffage, et constitue d’autre part un risque pour la santé. Une température ambiante de 19°/20°est un maximum conseillé.




ch be lu ca